La chanteuse Spice dénonce le « colorisme »

La chanteuse Spice dénonce le « colorisme »

Grace Latoya Hamilton connue sous le nom d’artiste de Spice est une chanteuse de dancehall originaire de Jamaïque. En début de semaine elle publia un extrait de sa mixtape « Capture » nommée Black Hypocrisy.

Le titre “Black Hypocrisy” (hypocrisie noire) est un morceau engagé, dans lequel la chanteuse évoque la dévalorisation de l’image de la femme noire, en chantant notamment Black girls lose self-confident, Cause they attach the word « ugly » to our complexion”, parce qu’on associe le mot “moche” au teint de celle-ci. Un phénomène qui peut conduire des femmes fragiles psychologiquement à la pratique extrêmement dangereuse, car cancérigène du blanchiment de la peau.

L’artiste tire la sonnette d’alarme tout en se plaçant à la place des victimes ce qui l’amène à se blanchir la peau au beau milieu de son clip, en chantant If the colour of mi skin was lighter” (si ma couleur de peau était plus claire). Les images n’ont pas laissé indifférents ses fans.

Les réactions vont au-delà du clip en question, puisque Spice s’affiche désormais avec ce teint clair sur son compte Instagram. Elle a supprimé ses anciennes photos, pour ne poster que sa nouvelle image, et les commentaires engendrés. Une communication réussie autour d’un message qui relève d’une importance fondamentale pour les femmes actuelles et les générations futures.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *