Comment faire un bon sorbet à la noix de coco sans sorbetière ?

Comment faire un bon sorbet à la noix de coco sans sorbetière ?

Aux Antilles, cette douceur est une préparation très appréciée lors des rencontres en famille ou à l’occasion d’une journée à la plage ou tout simplement pour se faire plaisir. Nous vous proposons une recette simple à réaliser du site Jecuisine-creole.com. Elle vous permettra d’expérimenter ce délice tropical sans utiliser de sorbetière.

INGRÉDIENTS

  • 400 g de crème de coco*
  • 200 à 400 g de lait concentré sucré (à ajuster au goût)
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 pincée de noix de muscade
  • une cc d’extrait de vanille
  • zeste de citron vert
  • quelques gouttes d’essence d’amande amère

Relire notre article : Comment préparer un jus de corossol ou de papaye ?

PRÉPARATIONS

  1. Placer la crème de coco au frais quelques heures avant utilisation.
  2. Battre la crème de coco à l’aide d’un batteur électrique. Elle doit avoir l’aspect d’une chantilly. Aromatiser avec les épices et arômes.
  3. Ajouter le lait concentré sucré et mélanger délicatement.
  4. Placer dans un récipient en plastique pas très haut (ou deux petits de 500 ml ). Réserver au congélateur pour 4 h. Si le sorbet reste plus longtemps au congélateur, il faudra le retirer quelques minutes avant utilisation.
Version traditionnelle
  1. Remplacer le la crème de coco par du lait de coco (maison de préférence) et mélanger avec le lait concentré sucré, les épices et arômes. Pour un sorbet plus léger, on peut rallonger avec 10 à 15 cl d’eau.
  2. Placer dans la sorbetière manuelle ou électrique jusqu’à ce que le sorbet ait la bonne consistance. Servir sans attendre, sinon réserver au congélateur et retirer quelques minutes avant de servir.

Jou a sowbé péyi

La manifestation Jou a sowbé péyi (jour du sorbet local) a été organisée le 20 août 2020 sur l’esplanade de la Maison du Tourisme, aux Abymes (Guadeloupe) elle réunissait les artisans glaciers proposant des sorbets ou encore des snowballs (mélange de glace pilée et de sirop).

« Le sorbet doit être fabriqué sur place à partir de fruits locaux », précisait l’organisation. Une large variété du mets tant attendu a été proposée. On retrouvait le fruit à pain, la patate douce, et bien entendu, les parfums incontournables : mangue, ananas, goyave, coco, melon et bien d’autres saveurs. La manifestation a été une réussite malgré le contexte sanitaire actuel. L’initiative se poursuivra avec une prochaine édition.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *