Connaissez-vous la technologie Lifi-Led d’Ange Frédérick Balma ?

Connaissez-vous la technologie Lifi-Led d’Ange  Frédérick Balma ?

Ange Frédérick Balma est un serial entrepreneur, Fondateur et CEO de Lifi-Led et Sinilux, il est le premier à développer et commercialiser la technologie du LIFI en Afrique. Cet ancien responsable informatique crée alors en 2011 Lifi-Led pour apporter une triple solution dans les villages isolés. De l’électricité, de la connectivité haut débit et du contenu scolaire ou agricole.

En 2019, Ange Frédérick Balma s’installe au Technopole de l’Arbois à Aix-en-Provence en créant la société SINILUX. L’entreprise utilise la technologie du Lifi (1) dans les smart cities et pour résoudre les problèmes de connectivité dans les zones blanches et les zones grises. En 2020, la structure SINILAB, basée à la Coopérative Angers French Tech, est également créée en vue de vulgariser les usages du LIFI et des objets connectés dans notre quotidien.

Lire l’article : Solarpak, un éclairage nécessaire pour l’apprentissage des écoliers africains

Premier test

Drongouiné, village ivoirien enclavé non loin du Libéria. Là-bas, pas de poteau électrique de la Compagnie Ivoirienne d’Électricité ni de pylône de réseau téléphonique mobile. Pourtant, un soir d’avril 2017, les 5 000 habitants de cette localité ont plongé dans la modernité. Des ampoules LED, connectées à des panneaux solaires se sont illuminées. Un écran de télévision s’est mis à diffuser des images et un ordinateur s’est connecté à internet.

Lifi-Led

À la base de ce petit « miracle », la technologie LIFI LED (Light Fidelity ou transmission par la lumière). Utilisée par Ange Frederick Balma, un jeune Ivoirien, ingénieur en informatique et réseaux, elle utilise le spectre lumineux de l’éclairage LED pour transmettre des données vers un ordinateur ou un smartphone.

Le concepteur raconte comment le déclic s’est produit : « Il y a quelques années, je me suis retrouvé dans un village sans électricité, sans internet, sans réseau mobile. À notre ère ? C’était inacceptable ! »

Cette innovation, très avantageuse pour les services de santé et les enseignants en zones rurales, a valu en 2017 à Ange Frederick, le Prix National d’Excellence de l’Innovation de Côte d’Ivoire. Avec son entreprise LIFI LED Côte d’Ivoire, il veut réaliser un rêve d’enfant, celui de contribuer au bien-être des populations ivoiriennes et africaines.

Alternative aux ondes radio nocives

Mal supportées par certaines personnes, interdites par la loi Abeille dans des lieux publics, ou à côté d’une machine IRM dans les hôpitaux, les ondes radio du spectre électromagnétique émises par le Wifi empêchaient l’accès à internet dans diverses situations. Le LiFi n’en envoyant pas, il paraît bien plus adapté à certains environnements comme l’avion, les crèches ou encore les parkings souterrains.

Comme tout le monde, le LiFi n’est pas parfait. Il ne peut s’installer que sur des luminaires LED, ces ondes lumineuses ont donc une faible portée : quelques mètres seulement. Si vous obstruez la lumière de quelques façons que ce soit entre la LED et le récepteur, ou si votre ampoule grille, vous perdez la connexion.

(1) Le LiFi, acronyme de Light Fidelity, permet de se connecter à internet grâce à la lumière d’une ampoule électrique LED.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *